Get Adobe Flash player

Immatriculation consulaire

Les algériens régulièrement résidents à l'étranger ont le devoir de se faire immatriculer à l'ambassade ou le consulat de leur circonscription. L'immatriculation constitue la base de la gestion consulaire.

Elle permet au citoyen algérien de bénéficier de la protection consulaire et de se faire délivrer, dans les conditions prévues par la réglementation, tout document administratif (d’identité, de voyage, d'état civil ...)

Tout algérien majeur, âgé de 19 ans, est immatriculé à titre principal, y compris la femme non mariée, veuve ou divorcée.

L'enfant de moins de 19 ans est immatriculé à titre subsidiaire.

Le dossier d'immatriculation :
  1. Une pièce d'identité algérienne (carte nationale d’identité algérienne, passeport, carte militaire).
  2. Un extrait d'acte de naissance.
  3. Un certificat de nationalité et à défaut,
    • fournir un extrait d'acte de naissance de son père, né en Algérie si le demandeur est né en Algérie,
    • fournir deux extraits d’actes de naissance de deux ascendants en ligne paternelle nés en Algérie, si le demandeur est né à l’étranger.
  4. Présentation de l’original du permis de séjour (certificat de résidence, justifiant son séjour régulier dans la circonscription.)
  5. Fournir un justificatif concernant sa profession.
  6. Trois (03) photographies d’identités récentes de face et de même tirage

La délivrance de la carte d'immatriculation est gratuite. Sa validité est de cinq (5) ans. Il appartient au titulaire d'en demander le renouvellement à sa date d'échéance.

Renouvellement de la carte d'immatriculation consulaire:

Le demandeur pourra renouveler sa carte d'immatriculation en fournissant les pièces suivantes :
  1. Une (1) photographie récente et de même tirage.
  2. L'ancienne carte d’immatriculation.
Changement dans la situation de l’immatriculé:

Afin de permettre au service consulaire de tenir à jour le dossier de l'immatriculé, ce dernier est invité à communiquer à l'Ambassade toute modification relative : au mariage ou divorce de l'immatriculé (e) principal(e), le mariage d'un enfant immatriculé à titre subsidiaire, la naissance, le décès d'un immatriculé subsidiaire, changement de son adresse, changement dans l'activité professionnelle...

En cas de changement de circonscription consulaire le titulaire est tenu de restituer sa carte d'immatriculation aux services consulaires du lieu de sa nouvelle résidence qui procédera à sa réimmatriculation.

Formulaire à télécharger :

  1. Fiche signalétique