Get Adobe Flash player

Algérie Terre d'Art et d'Histoire

L'Algérie fut très tôt habitée par les hommes, bien avant le quaternaire, peut être même à la fin du tertiaire, comme l'attestent les découvertes archéologique, du début du siècle.

Peintures
 

La Numidie, grande puissance de la Méditerranée antique, fut sa première organisation étatique. Elle se développa au fil des siècles, atteignant son apogée pendant les royaumes de Gala, Gaia et surtout Massinissa, qui unifia toute l'Afrique du Nord, formant un seul et puissant royaume, qui allait de la Tripolitaine à la Tinguitaine. Massinissa régna de 203 à 148 avant J.C.

La pénétration romaine en Afrique s'accentua après la chute de Carthage, et malgré son génie politique et militaire, Jugurtha, petit fils de Massinissa et continuateur de son œuvre unificatrice, ne put éviter l'éclatement et le partage.

" La guerre de Jugurtha" chantée par Salluste, fut longue. Six armées romaines restèrent dans cette guerre mémorable.
La chute de l'empire romain commence, l'invasion des Vandales accéléra sa décomposition. La domination byzantine pendant un siècle, ne fut pas en mesure de relever le pays. De nouveaux royaumes numides commencèrent à se structurer, phénomène semblable, à celui qu'avait lieu de l'autre côté de la Méditerranée. L'avènement de l'Islam au VII siècle, marque une nouvelle étape.

 

L'Islam, porteur d'une nouvelle spiritualité, participe à la naissance d'une autre civilisation.

Au XIème siècle les Almoravides, originaires du Sahara Occidental réalisent l'unité du Maghreb, puis au siècle suivant les Almohades portent l'Afrique du Nord, à un des sommets de la civilisation universelle.

Puis la régence Turc s'établit au XVIème siècle; c'est le début d'une nouvelle époque où l'urbanisme Algérien est marqué d'un nouveau style.

Au milieu du XIXème siècle la conquête coloniale française amène la destruction d'un nombre considérable d'édifices et leur remplacement par les constructions de style occidental. Après plus d'un siècle de colonisation, l'insurrection éclate le 1er novembre 1954, elle aboutit à l'indépendance le 5 juillet 1962.

L’Algérie aujourd'hui offre un paysage urbain et un ensemble de monuments où se reflètent les civilisations du Moyen Orient, de l'Afrique et de la Méditerranée. Gravures rupestres, dolmens, bazinas, mausolées de rois berbères, villes romaines, villes arabes, monuments exceptionnels de l'art islamique, architecture moderne, l'histoire a légué à ce pays un patrimoine qui représente aujourd'hui une merveilleuse richesse touristique.

Sept monuments et sites algériens sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Tassili n'Ajjer -Tamanrasset
tassilnadjer

Un étrange paysage lunaire de grand intérêt géologique abrite l'un des plus importants ensembles d'art rupestre préhistorique du monde. Plus de 15 000 dessins et gravures permettent d'y suivre, depuis 6000 av. J.-C. jusqu'aux premiers siècles de notre ère, les changements du climat, les migrations de la faune et l'évolution de la vie humaine aux confins du Sahara. Les formations géologiques, avec les niches que l'érosion a creusées dans le grès, sont d'une beauté spectaculaire.

A 2000 km d’Alger dans les paysages extraordinaires du Tassili des N’Ajjers vaste plateau gréseux à aspect lunaire, d’une beauté grandiose (gigantesques canyons, gorges encaissées, forêts de pierres, coupoles en grés découpées par l’érosion). Au nord du Hoggar, est situé un des plus riches musées d’art préhistorique à ciel ouvert existant au monde.

Sur des centaines de kilomètres, de magnifiques peintures rupestres au nombre de plusieurs milliers apportent une contribution toute nouvelle à l’histoire universelle des arts et à la connaissance des civilisations préhistoriques de l’Afrique.






Djemila - Sétif


Vallée du M'Zab - 
Ghardaia
Djemila, ou Cuicul, avec son forum, ses temples et ses basiliques, ses arcs de triomphe et ses maisons, à 900 mètres d'altitude, fournit un exemple remarquable de l'adaptation des schémas de l'urbanisme romain à un site de montagne.









valleemzabLa vallée a conservé intact, autour de ses cinq ksours ou villages fortifiés, un habitat humain traditionnel créé au Xe siècle par les Ibadites. Fonctionnelle et dépouillée, parfaitement adaptée au milieu, conçue pour la vie en commun, mais respectant les structures familiales, l'architecture du M'Zab est une source d'inspiration pour les urbanistes d'aujourd'hui.







 
Casbah d'Alger - Alger
casbahalger

Dans l'un des plus beaux sites maritimes de la Méditerranée, surplombant les Tlots où un comptoir carthaginois fut installé dès le IVe siècle av. J.-C., la Casbah est une ville islamique, ou médina, d'un type original. Lieu de mémoire autant que lieu d'histoire, elle comprend, outre la citadelle, des mosquées anciennes, des palais de style ottoman et un tissu urbain traditionnel où une sociabilité très poussée a,de longue date laissé sa marque.




Timgad - Batna


Sur le versant nord des Aurès, Timgad fut créée en 100 apr. J.-C., par l'empereur Trajan comme une colonie militaire. Avec son enceinte carrée et son plan orthogonal commandé par le cardo et le decumanus, les deux voies perpendiculaires qui traversaient la ville, c'est un exemple de l'urbanisme de la Rome antique à son apogée.